Catégorie Semaine de la mode Leonard, Fashion Week Paris, style, printemps été 2013

Leonard

Quelle est la touche Raffaele Boriello dans cette première collection Leonard ? « Ce sont les épaulettes ! » mais aussi les lignes noires autour des imprimés. Une manière de les mettre, sans doute, encore plus en valeur. Les coupes graphiques sont aussi là pour structurer les imprimer. Il a quand même de la chance de se lancer avec une collection Printemps-Été, plus chouette pour les imprimés, et les couleurs. Le fushia n’a échappé à personne. Backstage, Raffaele, m’explique qu’il a beaucoup regardé Les photos de Slim Aarons, (Grand-reporter des années 60, reconverti dans le Glamour, personnellement, j’adore son travail!) son inspiration vient de ses photos d’Acapulco. La silhouette léonard Printemps-Été 2013 c’est le soleil avec la couleur de Palm-Beach. J’aime beaucoup le backstage, car il suffit de tendre l’oreille pour découvrir le pourquoi du comment : une vendeuse de la boutique de Saint-Tropez n’hésites pas à crier sa joie « merci d’avoir pensé à nous, nos clientes vont adorer cette collection, c’est du Pur Saint-Tropez. », On l’oubli souvent, mais la création doit être vendue et pas uniquement admirée sur papier glacé. Daniel Tribouillard, un des fondateurs de la Maison léonard m’ait présentée par la réalisatrice Agnès Delarive, amie de  Sophie Chouraqui- Grusq, experte vintage et lectrice d’ULAP, qui se présente à moi. Je suis très flattée. Vous suive? Daniel Tribouillard, le grand patron de Léonard m’explique qu’il s’occupe toujours des imprimés et des couleurs depuis la création de la maison en 1958, « Et je continuerai jusqu’à ce qu’on me foute dehors ! » Un homme enthousiaste, vif, avec beaucoup d’humour. Il me dit combien il est heureux de travailler avec Raffaele Boriello pour faire des silhouettes Léonard qui répond aux exigences de notre époque !

 

D'autres Semaine de la mode