Catégorie Histoires de style SAMAR YOUSSEF, UNE LIBANAISE A PARIS, SHOOTING, RABIH KAYROUZ

SPECIAL MAGAZINE

D’habitude c’est moi qui pose les questions mais J’ai eu droit à ma première interview dans un magazine libanais.  Je les remercie et j’en suis très flattée. J’allais oublié j’ai aussi droit à un super shooting dans les rues de Paris où j’étais habillée par mon designer chouchou Rabih Kayrouz !

SAMAR YOUSSEF, UNE LIBANAISE A PARIS, SHOOTING, RABIH KAYROUZ
SAMAR YOUSSEF, UNE LIBANAISE A PARIS, SHOOTING, RABIH KAYROUZ

Voici les questions de la très charmante rédactrice en chef Hanane Tabet et Voilà mes petites réponses ! 

Sur quels projets travaillez-vous en ce moment? Je prépare une expo Paris-Beyrouth avec la complicité des personnalités du monde de la mode et artistique que j’ai interviewé en tant qu’une Libanaise à Paris J, Elie Saab, Chantal Thomas, Inès de la Fressange, Pierre Hermé, Rabih Kayrouz, Pierre Cardin… Je ne peux pas en dire plus, Surprise !

Qu’est-ce qui fait le succès de votre blog? La spécificité d’un blog est qu’il est personnel, et paradoxalement, Le compliment qui revient le plus souvent concernant Une Libanaise à Paris.com , est que je ne me mets pas en avant. J’adore la mode mais je ne suis pas fan des « Today i’m wearing », j’aime pas l’étalage.  Je fais partager mes coups de cœur directement, en photographiant les pièces, en rencontrant les créateurs ou en donnant mes bonnes adresses…  

A quels lecteurs vous adressez-vous ? La majorité de mes lecteurs sont des lectrices J, des jeunes femmes actives, mais je me rappellerai toujours de ce jour où une femme d’un certain âge à la sortie du défilé Versace est venue me dire « vous êtes une libanaise à Paris ? ». J’ai été très flattée et heureuse de la compter parmi mes lectrices. D’ailleurs on est resté en contact.

Quels sont vos designers préférés ? J’ai un grand respect pour le travail de Azzedine Alaia, j’aime le génie de Karl Lagerfeld, la féminité selon Rabih Kayrouz, la subtilité d’Elie Saab et mes deux derniers coup de cœur vont à deux jeunes femmes : la libanaise Cherine khadra et la syrienne Rime Arodaky.

Quelles sont vos marques fétiches? Bien évidemment comme tout le monde Zara ! J’ai envie dire heureusement que cette marque existe et nous permet de nous habiller au quotidien pour pas cher. Je suis une inconditionnelle des cachemires J.CREW, J’adore shopper sur Asos.com et otherstories, pour les chaussures le très parisien Roger Vivier et enfin rien ne vaut une virée chez Missoni ou Valentino pour m’inspirer avant de craquer sur une belle pièce.

Vos couleurs préférées : le blanc, le noir, le bleu marine est mon trio gagnant. Sinon quand j’ai envie de donner du peps à mon allure j’opte pour du  bleu Klein, du Rose Shocking ou du rouge, de préférence en monochrome !

Comment définissez-vous votre style ? À première vue, on dirait de moi que je suis  « Bourgeoise Boring », avec mes monochromes, mes coupes classiques, les mi longueurs de mes robes, mes pantalons larges. Mais je pense toujours à accessoiriser mes silhouettes avec une grosse broche, des boucles d’oreilles vintage ou une superposition de colliers, la mode m’amuse mais la priorité reste la coupe et la matière du vêtement qui est au contact de ma peau. Une parfaite chemise blanche en coton et retroussée aux coudes définirait mon style.

Qui sont vos icônes de style ? Icône tout court, Audrey Hepburn. Entre deux films elle est devenue icône, grâce, notamment, à sa rencontre avec Hubert de Givenchy. Mais au delà de son style impeccable, j’aime l’espièglerie de ce petit bout de femme en tee-shirt, pantalon ¾ et ballerines plates. Elle s’est créé son propre style, et n’a jamais suivi la mode. Elle séduisait par son visage, son regard, son port de tête royal, ses bonnes manières… elle avait du charme et son style était subtil. Sans oublier son engagement humanitaire, elle a été la première à mettre sa notoriété aux services des plus démunies.

Quelle est pour vous la ville-référence en matière de shopping et de mode ? Pourquoi ? J’adore Paris, Je suis vraiment une grande amoureuse de cette grande capitale de la mode. En revanche ma dernière virée new-yorkaise me force à dire que c’est là-bas que tout se passe.

Quatre basiques dans votre armoire : Les marinières en coton, un basique qui m’habille été comme hiver à shopper au monoprix. Une belle chemise blanche, un perfecto en cuir et enfin un beau jean flare qui allonge mon petit mètre 53.

Cinq pièces à glisser dans la valise pour partir en week-end à deux : Toujours la marinière, il ne faut pas changer ses habitudes parce qu’on part en vacancesJ. Des converses, car les talons c’est bien, mais en vacances on marche beaucoup (et si on part dans un pays chaud, on opte pour des spartiates). Une petite robe à enfiler pour un dîner romantique. Un joli collier qu’on mettra de jour comme de nuit et enfin un sac à bandoulière indispensable pour garder ses mains libres pour tenir les sacs de shopping ou celle de son amoureux.

Votre point faible en fashion : Je pense, les chaussuresJ. Peu importe les bonnes résolutions, je craque à chaque fois devant un escarpin noir au parfait décolleté en cuir mat, des nus pieds, des bottines aux talons vertigineux, des bottes plates vernies… je pourrais vous en parler des heures !

Une pièce indispensable à acheter cette saison : Un accessoire ou un bijou qui passera toutes les saisons.

Une tendance que vous souhaiteriez voir disparaître : les tendances justement ! à chaque saison, ses nouvelles tendances. A la tendance du moment, je préfère le style, celui qui nous appartient et qu’on perfectionne avec l’âge. J’ai toujours eu un train d’avance ou de retard sur les tendances, je ne suis jamais dedans J et je m’en portes très bien.

Comment faites-vous pour rester en forme ? « Le travail c’est la santé » je sais plus qui l’a dit, mais c’est vrai, ça nourrit intellectuellement. Le chocolat J pour être de bonne humeur, et juste après un peu de sport, mais pas trop au risque d’être de mauvais humeur, j’essaie de manger équilibré mais je mets surtout des vêtements qui vont à ma silhouette pour me sentir bien dans ma tête quand la balance n’est pas au beau fixe, c’est ma « fashion thérapie ».

L’endroit idéal pour passer les vacances : Formentera en Espagne, est une île magique. A deux heures de Paris, la plus petite île des baléares permet vraiment de déconnecter. C’est une île discrète, on y vient pas pour se faire voir, mais pour profiter de sa douceur de vivre. Les habitants de l’île sont adorables, la cuisine délicieuse, et une fois sur la plage, on se croirait aux seychelles !

SAMAR YOUSSEF, UNE LIBANAISE A PARIS, SHOOTING, RABIH KAYROUZ
SAMAR YOUSSEF, UNE LIBANAISE A PARIS, SHOOTING, RABIH KAYROUZ

Votre carnet d’adresses à Paris :

-Votre restaurant : Bread &Roses rue Boissy dAnglas dans le 8ème arrondissement, est mon QG pour un petit déjeuner de travail, un déjeuner entre copines ou un brunch en famille, la carte change avec les saisons, le service est impeccable, les plats sont généreux et  la brioche est fondante !

-Votre boutique : le bar à diamant de Vanessa Tuggendhaft, j’adore sa boutique écrin à saint germain des près mais surtout ses bijoux seconde peau qui ne me quitte pas.

-Votre quartier : je suis définitivement une fille de la rive droite. J’adore mon quartier rue du faubourg saint-honoré et son prolongement vers le palais royal, les jardins des tuileries.

-Votre escapade beauté : Sans hésitation la sultane de Saba, avenue Victor Hugo dans le 16ème arrondissement pour l’épilation au caramel, demandez Fidane si vous y aller, les hammams et les manucures et pédicures et terminez par un massage.

-Votre sortie en famille : La sortie en famille c’est en générale le brunch du dimanche, j’aime bien commencer par faire le marché rue de poncelet et manger dans un des restaurants du quartier tout simplement.

Votre carnet d’adresses à Beyrouth :

-Votre restaurant : Twalet, pour le choix de ses bons produits et les plats traditionnels libanais qui me manque, ce restaurant me donne  la sensation de manger à la maison tout simplement

-Votre boutique : l’Atelier C by Cherine Khadra à Starco. Elle est non seulement créatrice mais en plus styliste, elle m’habille depuis toujours, et on se comprend directement. Elle a de très belles pièces de prêt à porter mais elle fait aussi du sur-mesure : je viens de lui commander une magnifique robe-chemise blanche en popeline de coton.

-Votre quartier : Je ne saurais choisir un quartier à Beyrouth, j’aime le trio Gemmayzeh, ashrafieh et Hamra pour leur énergie si singulière mais j’aime tout à Beyrouth.

-Votre escapade beauté : honnêtement Beyrouth est la capitale de la beauté, peu importe la porte de l’institut qu’on passe, on est toujours bien reçue et on en sort belle !

-Votre sortie en famille : pour être en famille, je sors de Beyrouth, direction Tyr, je suis une fille du sud. On réunit la famille chez Abou Mazloum pour manger les meilleurs poissons et boire une bonne Almaza !

Un faux-pas à ne jamais commettre en fashion : marcher sur les pas de… chercher à s’habiller comme quelqu’un. Il faut écouter ce qui nous donne envie, ce qui nous plaît et surtout ce qui va à notre silhouette. Je n’ai jamais mis de pantalon slim de ma vie et je m’en porte très bien ! 

Copyright: Christian Varas Matta

D'autres histoires de style