Catégorie Histoires de style roger vivier, talons, escarpins, bruno frisoni, inès de la fressange, nouvelle collection,  Mid-High Heels

Les mi hauteurs de Roger vivier

Quand on s’appelle Inès de la Fressange, qu’on mesure plus d’un mètre quatre vingt et qu’on a ce « je ne sais TOUT » qui nous donne une allure folle, la mi-hauteur de talons est juste parfaite. Mais quand on arrive à la taille (je précise le tour de taille) de Inès de la Fressange, même après ses étirements et des années de basket , et qu’on craque pour ces magnifiques souliers* Roger vivier, on se pose certaines questions.

Le talon ne fait pas plus de 10 cm, il va traîner si je le mets avec mes pantalons ? Si je le mets avec mes pantalons flare que j’adore, c’est clair qu’il va balayer le sol et d’ailleurs on ne les verra pas.  Je peux toujours le mettre avec mes jeans retroussé ou un petit pantalon capri.

Mais, est ce bien raisonnable d’investir dans des souliers à talons pas très haut quand dans mon dressing shoes je ne vois que des échasses ? la question est : est-ce le moment de changer ses habitudes ? Changer mes habitudes, quelque chose que je déteste. Est ce que je dois prendre le risque et aller vers quelque chose que je ne connais pas ? ça va, je ne change pas de mari ou de maison pour me prendre la tête mais quand même, c’est un investissement. Un investissement qui fera beaucoup de bien à mes pieds quand je passerai la journée à courir paris et qui m’évitera de me botoxer la plante des pieds à 40 ans comme Victoria Beckham pour port de talons hauts abusif.

 Elles sont quand même super classique et ça peut vite faire old school dans la vraie vie une fois sortie du papier glacier… Tout est une question d’attitude, j’arrête pas de me le dire, comme ici quand je parlais du sac chanel, mais au moins avec mes pompes Roger Vivier impossible de faire pétasse,  vraiment impossible même si je mets une robe ras les fesses, les doigts et la bouge peinturlées,  au contraire je serai l’incarnation de la collittude.

 Alors je fonce ?

*Souliers : oui souliers, à force de rencontrer des chausseurs et des bottiers, je me suis rendu compte qu’ils disaient  » souliers », ne leur parler pas de chaussures, de pompes  ou de stillettos ça les rend fous.

Roger Vivier

D'autres histoires de style