Catégorie Histoires de style I love you,  langage, duvelleroy, fan, éventail, une libanaise a paris, samar youssef

Langage de l’éventail

Certes on ne se ballade pas tous les jours avec un éventail dans la poche arrière de son jeans. Mais après ma rencontre avec les filles «Duvelleroy», je me suis intéressée au langage de l’éventail. L’idée qu’on n’ait pas besoin de parler pour faire comprendre le fond de sa pensée à son interlocuteur me plaît bien; Et même si celui là, ne sait de quoi on parle au moment où on baille derrière son éventail, nous, on saura que le message est « va-t-en, tu m’ennuies ! »

C’est ce qu’on appelle un accessoire, pas si accessoire.

Lever l’éventail vers l’épaule droite je te haïs

Abaisser l’éventail fermé vers le sol je te méprises

Effleurer son oeil droit de son éventail fermé : quand te verrais-je ?

Faire signe vers soi de l’éventail fermé j’ai tout le temps envie d’être avec toi

Menacer de l’éventail fermé ne sois pas trop audacieux

Soulever l’éventail de sa main droite : m’est-tu fidèle ?

Cacher ses yeux derrière son éventail je t’aime

Proposer un éventail : tu me plais beaucoup

Dissimuler son oreille gauche sous son éventail fermé : ne dévoile pas notre secret

Porter l’éventail à son coeur : je t’appartiens pour la vie

Refermer très lentement son éventail j’accepte tout

D'autres histoires de style