Catégorie Les carnets de François tumblr_mg1t04QlxL1s06mngo1_1280

Happy Birthday to You…

Tous les ans c’est la même chose.

Impossible d’y échapper ; un jour dans l’année et un seul c’est mon anniversaire. Pour ma part, il aura lieu le 12 décembre ou « 12/12 ». Et oui, je fais partie de cette poignée de privilégiés qui auront eu l’occasion au cours de leur vie d’avoir leur anniversaire sous la forme d’un 12/12/12.

tumblr_mg1t04QlxL1s06mngo1_1280

Ce qui m’amuse avec l’anniversaire c’est que c’est un événement qui, comme Noël s’accompagne de très nombreuses préoccupations. Combien de fois n’a-t-on pas entendu « Alors tu fais quoi pour ton anniversaire » ? Face à cette question existentielle, le choix des possibles apparaît de prime abord comme relativement limité : un verre avec quelques amis, un diner en famille, une grosse fête dans un appartement… Vu comme ça, c’est vrai que ça fait un peu rengaine. Alors pour me donner un peu d’inspiration, j’ai puisé au fond de ma mémoire les scènes de fête d’anniversaire au cinéma qui m’avaient marquées. La plus cocasse est celle qui se déroule dans la gentille comédie « Le plus beau métier du monde » quand Laurent Monnier, joué par Gérard Depardieu, rentre chez lui le jour de son anniversaire, et se croyant seul, continue sa conversation avec sa maîtresse, avant que sa femme et tous ses amis n’allument la lumière en criant « surprise ». Celle-ci fut plutôt mauvaise comme surprise. Après il y a la fête d’anniversaire guindée d’« Intouchable » en mode concert privé, qui finit heureusement par déraper en joyeuse bamboula grâce au personnage que joue Omar Sy.

intouchables8

Mais celle que j’aime le plus et qui ressemble à ce que je voudrai avoir est la scène d’anniversaire de Marie-Antoinette dans le film éponyme de Sofia Coppola où tout n’est que Luxe, Luxure, débauche, frivolité, insouciance et plaisir des sens. Quoi de mieux qu’un anniversaire qui se termine au lever du soleil à Versailles au bord d’un lac, entouré de quelques « partners in crime » enivrés de champagne.

USA: Film "Marie Antoinette"

Une fois la thématique et l’ambiance générale déterminée, le chemin de croix qu’est l’organisation d’un anniversaire ne s’arrête pas là : « tu as une idée pour ton cadeau » ? et « pour le gâteau, tu prévois quoi ? gâteau chocolat et tarte framboise » ? Ah oui le cadeau… je pense que c’est pour moi le sujet le plus épineux : faut-il laisser à l’imaginaire collectif le soin de se demander ce qui me ferait plaisir ou alors faut-il d’une main de maître orienter ou pire exiger tel ou tel cadeau. J’oscille tous les ans entre ces deux extrêmes.

Quant au gâteau,

Il arrive souvent assez tard dans la soirée. Et il se trouve toujours un invité – qui en fait ne l’était pas  – qui, cherchant à exprimer le pâtissier qui sommeille en lui, goute avec son doigt le gâteau au chocolat et écrase une cigarette sur la tarte framboise, avant de réunir les morceaux intacts dans un seul et même plat. Si tant est qu’au moment de souffler les bougies il est assez difficile de savoir à quel type de gâteau j’ai à faire. Pour le ré primander, il y a toujours la bonne amie qui veille à tout en cuisine et qui a très vite démasqué le pâtissier en herbe en lui disant « t’avais pas compris que c’était le gâteau d’anniversaire, idiot ». Pour ma part, je ne remarque pas grand-chose et trouve le mélange chocolat-framboise plutôt réussi.

Avec le gâteau, vient le moment que je préfère par-dessus-tout : les bougies et la chanson d’anniversaire. Les bougies parce que c’est une épreuve qui donne lieu à des spéculations enragées : va-t-il réussir à toutes les éteindre d’un coup ? (On a tous en tête l’image de satisfaction peu méritée de l’ami qui ayant éteint les bougies d’un seul coup se sent rempli d’une fierté vraiment déplacée). Et la chanson d’anniversaire parce que c’est toujours pour moi un plaisir d’entendre cette cacophonie ou se mêlent toutes les versions linguistiques disponibles de la chanson « joyeux anniversaire » dans une absence totale de coordination rythmique.

Alors pour la prochaine édition, j’ai organisé une séance de piano bar chez moi histoire de chauffer la voix des convives ou mieux de les exténuer, pour rendre le «Joa-yeuza-ni-ver-saire » encore plus amusant.

Happy birthday to you.

A suivre

#CarnetsdeFrançois

François

Gâteau-mousse-au-chocolat-39

D'autres carnets de François