Catégorie Les carnets de François bus-palladium

Qui est IN Qui est OUT ?

« Tu aimes la nitroglycérine ; C’est au BUS PALLADIUM qu’ça s’écout’ ; Rue Fontaine ; Il y a foul’ Pour les petits gars de Liverpool » écrivait Serge Gainsbourg dans sa chanson « Qui est In, Qui est Out ».

Vendredi soir, j’étais justement au Bus Palladium, ancien temple de la nuit rock branchée des années 1970 qui avait accueilli les Beatles, Dali et Téléphone.

bus-palladium

Au-dessus de la scène se trouvait cette énorme boulle à facette qui m’a tout de suite fait penser au Studio 54 et aux frasques d’Andy Wahrol, à la danse endiablée d’une Graces Jones croisant Jerry Hall, toute folle amoureuse de son Mick.

bus palladium 1

 Le programme de la soirée était séduisant : après un concert de trois groupes de rock-éléctro, dont le très bon et déjanté 3Somesisters ; place au dancing.

3somesisters

Le DJ entre en piste et tout de suite le son qu’il passe est très bon. Enivré par quelques verres, je me laisse aller à rêver de cette époque que j’idéalise peut-être un peu trop. C’est l’époque du Palace et du bal vénitien de Karl Lagerfeld, c’est l’époque du 7 et de la bande Saint-Laurent ; c’est l’époque des Bains-Douches et de son grand déballage people.

Andy Warhol. Bal vénitien au Palace 1978
yves saint laurent
bain douche

Quand le DJ du Palladium passe « Gaby, Oh Gaby » de Bashung, j’imagine une Béatrice, déchaînée, épuisée par son 37°2 le matin, se déhancher sur la piste. Mais non, que DALLE. La foule n’est pas à la hauteur. Elle s’amuse certes ; mais rien ne s’en dégage ; l’impression d’une foule trop jeune et sans aspérité. Et alors que je ne cessais de penser à l’Ambiance IN de ses débuts, le Palladium me paraît complètement OUT.

gaby oh! alain bashung

Me-serai-je trompé d’endroit ? Au final, je me prends au jeu de cette sympathique sauterie qui fait plus l’effet d’une joyeuse boum que d’un temple de la nuit. Et comme dirait Jean-Jacques « Quand la musique est bonne… »

 Alors, Qui est IN, Qui est OUT ? Peu importe finalement..

A suivre

#CarnetsdeFrançois

François

D'autres carnets de François