Catégorie Rendez-vous avec Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris-poupée

Les ateliers Bonpoint

De Bonpoint on connaît ses petites robes liberty et gilets en laine beige poudré qui séduisent les mamans et leurs enfants de Katie Holmes à Sofia Coppola en passant par la princesse Laetizia d’Espagne.

A mi-chemin entre le chic classique et le trendy, Bonpoint s’impose depuis 1975 comme une adresse pour habiller avec goût et un peu de poésie moderne les plus petits.

Depuis 2006, c’est la créatrice Christine Innamorato qui est aux commandes des collections, de la ligne enfants à YAM, la gamme pour les 12-16 ans et a réalisé pour les 40 ans de la marque en 2015, une première collection couture.

Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris09
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris-Chien
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris - mannequins 02
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris-Poupées et trousse
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris-têtes

Je la rencontre au studio, et à peine arrivée je repère une robe sublime, tachetée de peinture dont l’histoire bucolique la rend encore plus belle : « C’est une amie peintre de longue date qui les a peint dans le jardin, il faisait 40 degrés, c’était en plein mois de Juillet, juste avant le défilé ». Une décision de dernière minute pour une robe qui a rencontré un succès à en créer des listes d’attente.

L’identité Bonpoint est très forte, Christine me parle de ses inspirations qu’elle trouve assise là sur son bureau « des livres et des visuels sur l’univers des Amiches », les archives de la maison aussi, ou comme elle le dit «  Je peux travailler autant sur des pièces du second empire que sur des pièces achetées aux fripes ». Même en vacances, « à Zanzibar, il y avait des couleurs extraordinaires,  j’avais fait des photos de ces femmes sur les plages avec leurs jupes bariolées ».

Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris-Poupée jaune
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris-Cerise02
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris - fils couleur
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris08
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris17

Christine aime s’imprégner des différentes cultures, ce qui la rend plus alerte sur les goûts de ses clients à travers le monde « Je sais à peu près ce que les japonaises, les pays arabes, les italiens vont aimer. C’est pas le même mode de consommation »Pourtant, elle admet que c’est « marrant »  les best-sellers sont les mêmes partout dans le monde. Et d’ailleurs, qu’est-ce qui se vend le mieux chez Bonpoint ?

En tête, les petites robes paysannes. Mais surtout les pièces auxquelles on peut donner une seconde vie « Des vêtements qu’on prête au petit frère, à la petite sœur,  ou aux copines ». 

C’est un peu ça Bonpoint, du bouche–à-oreille qui se fait depuis 40 ans. Car la marque ne fait aucune pub. On l’a lui fait naturellement.

Allez Christine un peu de Name dropping avant que je parte !

« Hier j’étais à un diner avec Gwyneth Paltrow et elle était dingue de Bonpoint, ses enfants ont toujours été habillés en Bonpoint m’a t-elle-dit ». Quant à Sofia Coppola « Ses enfants elle les habille en Bonpoint, elle adore ». Et Brad Pitt les rejoint. Pas étonnant « il y a beaucoup d’hommes qui viennent, il y a de plus en plus de couples séparés donc il y a des pères qui viennent pour faire la sélection ».

Bonpoint séduit décidément toute la famille.

Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris12
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris-Poupée souche01
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris13
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris18
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris- robe noire
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris06
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris15
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris-Coupe
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris04
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris- Couture
Bonpoint-atelier-Une libanaise à paris-Samar et poupée
Robe Valentino
Contributeur photos: Phillipe Biancotto

D'autres Rendez-vous avec