Catégorie Les carnets de François Samar Seraqui de Buttafoco - Une libanaise à Paris - François FIAC 2

FIAC me I’m famous Volume 2

De l’art, de l’art, de l’art.

Depuis une semaine, Paris vit au rythme des vernissages et des artistes. Point d’orgue : la FIAC bien sûr, qui fête cette année son 42ème anniversaire.  Comme tous les ans, les organisateurs attendent un nouveau record d’affluence : 75000 spectateurs, devraient admirer des œuvres de 3000 artistes, représentés par 125 galeries du monde entier.

Alors qu’elle avait pu dans le passé faire le buzz, avec des œuvres monumentales ou provocantes (McCarthy, Koons, Murakami….) la FIAC 2015 dégage une sensation d’apaisement et de sagesse. Comme si l’art contemporain avait troqué peu à peu son tropisme sulfureux pour le choc, pour s’adonner à une forme de maturité bien ordonnée. Les stars sont toujours là; les iconiques comme Fontana, Basquiat, Wahrol, et les pop-stars d’aujourd’hui comme Cattelan, Abdessemed, Kapoor.  Le meilleur côtoie parfois l’à-peu-près, mais jamais l’œil n’est laissé au dépourvu.

Au stand Perrotin, je retrouve mon amie Daphné, belle et pétillante dans sa tenue choisie par Samar. Elle nous parle des artistes de la galerie. J’aime le bleu de Chang-Sup Chung, les feuilles dorées de Lionel Estève, la poésie de Sophie Calle. J’adore Sophie Calle. J’étais resté des heures à l’exposition « Prenez soin de Vous » à la Biennale de Venise en 2007.  Non loin, l’équipe Paris Première reçoit pour son traditionnel brunch FIAC, j’y embrasse mes anciens camarades de jeu.

En marge de la FIAC, Paris s’agite. Christie’s donnait mercredi dernier une cocktail-party dans ses salons en preview de sa vente Art Moderne.  Des masterpieces of course. Le même soir, ROPAC faisait sortir Paris de son périph et organisait dans son grandiose espace de Pantin une soirée arty en l’honneur de l’expo photos de Denis Hopper (un serial « slasheur » s’il en est). Jeudi, Perrotin encore mettait en scène le mobilier de Pierre Paulin dans son espace rue de Turenne et Marianne Goodman faisait une fête au Pont Neuf. …

Cette semaine encore, il faisait bon vivre à Paris.

Vive Paris, Vive l’Art.

#CarnetsdeFrançois

À suivre

fiac 2015-francois pignol-une libanaise a paris-
Samar Seraqui de Buttafoco - Une libanaise à Paris - Abdessemed FIAC
Samar Seraqui de Buttafoco - Une libanaise à Paris -Fontana FIAC 2
Samar Seraqui de Buttafoco - Une libanaise à Paris - François FIAC 1
Samar Seraqui de Buttafoco - Une libanaise à Paris - Kapoor FIAC
Samar Seraqui de Buttafoco - Une libanaise à Paris - Fontana 1 FIAC

D'autres carnets de François