Catégorie Pimp ta vie schiaparellidress6web-2

L’art de vivre à la française

By Samar Seraqui de Buttafoco

L’hebdo Madame figaro m’a invité à écrire un édito sur ma vision de « l’art de vivre à la française ». Le texte a été publié en anglais, dans leur édition internationale annuelle. J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire, et mettre des mots sur cette spécificité française qui fait que la manière dont les français vivent, et imagine leur quotidien soit qualifié d’art. Voilà pourquoi je publie ici le texte en français, et dans sa version anglaise.

L’art de vivre à la française est pour moi cette recherche du beau au dépend de la performance. Cette idée que le moyen est plus important que le but à atteindre. Le français n’est pas dans la performance et pourtant tout ce qu’il fait est érigé en art de vivre. Son parlé ? Son humour ? Sa liberté ? Soliloquer à la terrasse d’un café ? Devient l’étendard d’un esprit français à la fois intense et nonchalant. Un patrimoine immatériel que les français ont l’art de cultiver, préserver et rendre vivant.

small Samar Seraqui Buttafoco

Je ne suis pas française, et pourtant cet art de vivre je le fais mien et voilà comment : rechercher la valeur des choses plutôt que le prix, taper du poing pour dire que le travail d’un artisan n’est pas cher mais coûteux, être capable d’apprécier, d’aimer, de fantasmer un éventail Duvelleroy  datant du 19ème siècle sans aucun désir de le posséder.

La France se conjugue au féminin, c’est avec les tétons qui pointent que Marianne défend la liberté l’égalité et la fraternité. Je suis une minette ivoirienne, libanaise de cœur, française de raisonnement.

Même si mon père, me racontait ses histoires de jeunesse marxiste quand il s’agissait de sa fille, pas question de faire la révolution. Comme toutes les filles, mon identité se résumerait à être « la fille de », avant de devenir « la femme de », la responsabilité qui va avec et la tristesse de n’exister qu’à travers l’autre. Comment l’accepter quand on a rêvé d’être Le petit prince de Saint Exupéry, qu’on éprouve une affection pour Madame Bovary, et autre femme de trente ans. La française s’est battue pour le droit de porter le pantalon et nous a donné envie de nous battre pour la petite robe noire. Le chic à la française, c’est Simone VEIL défendant le droit à l’avortement en tailleur Chanel à la tribune de l’Assemblée Nationale. Le beau, dans ce qu’il a de plus vrai.

 

 

L’art de vivre à la française ne s’achète pas, il se transmet comme le bon usage des mots. Le bien parlé est une fierté française qui pousse au débat futile ou utile, l’essentiel étant de débattre. Une loi pour bannir l’accent circonflexe ? Et voilà que les réseaux sociaux s’enflamment et qu’au-delà des frontières, la francofolie, qui peine à trouver sa place dans le monde virtuel,  palabre en ligne pour ce chapeau qui ne s’entend pas ou bien pour cet autre « e » muet. Voltaire disait « c’est précisément dans ces e muets que consiste la grande harmonie de notre prose et de nos vers. Empire, couronne, diadème, flamme, tendresse, victoire; toutes ces désinences heureuses laissent dans l’oreille un son qui subsiste encore après le mot prononcé. » La langue française n’articule pas toutes ses lettres et pourtant elle nous fait vibrer. Ce verbe français qui fait qu’on apprend à penser par nous même, où à plusieurs, et qu’on ne sacrifierait pas nos idéaux au nom d’une tolérance bienpensante. Par son verbe, c’est ainsi que Dame France est élégante et ce n’est pas une formule de style…

schiaparellidress6web-2
schiaparellidress10web
schiapdress-Samar-1
schiaparellidress11web
schiaparellidress2web
schiaparellidress8web
Dessin: Alexandra Compain-Tissier- Robe: Schiaparelli- Contributeur photos: Alexia Maggioni

D'autres Pimp ta vie