Catégorie Pimp ta vie SAYSOMETHINGNICE-Samar-Seraqui-de-Buttafoco-Amazon.2

#saysomethingnice

By Samar Seraqui de Buttafoco

Dans l’article smoking or not smoking, je vous disais habillez-vous comme vous voulez. Et il y a un certain temps déjà, je vous racontais comment dans ma robe sur mesure créée par mon amie Cherine Khadra, portée à l’occasion du mariage de mon cousin, une femme m’a demandé si j’étais enceinte… Une manière « très délicate » de dire que ma robe ne m’allait pas.

Il y a quelques mois, la société Amazon Fashion EU m’a parlé de son projet #SaySomethingNice. J’ai reçu une liste de 19 questions, très précises, et ce n’était pas facile de répondre car je devais me dévoiler, raconter par exemple comment j’ai pu être jugée sur ma manière de m’habiller, mais aussi répondre sincèrement, si moi aussi j’ai jugé une personne sur son allure.

Je ne suis pas un ange, il m’est arrivée aussi de penser qu’une fille avec des jambes pas très fuselées ne devrait pas porter une jupe trop courte. Je le fais en général dans ma tête, je n’aime pas trop me moquer, ça me met mal à l’aise. J’ai la chance d’être entourée de filles bienveillantes, qui ont des vies bien remplies et ne s’attardent pas sur l’aspect physique des gens. Je suis un peu comme elles et je l’ai écrit dans mon questionnaire, je préfère donner mon avis sur les actes des gens plutôt que sur leurs vêtements.

#SaySomethingNice va encore plus loin. Comment faire un compliment à quelqu’un même si vous n’aimez pas son style ?  Cela ne veut pas dire être hypocrite. Ce n’est pas parce qu’on n’aime pas le style de quelqu’un qu’on est obligé de le critiquer, voire blesser cette personne. Je trouve l’uniformisation des codes de la mode très triste. La mode devrait être au service de chacun pour exprimer sa personnalité. Je n’aime pas par exemple le mot de « fashion influencer » ou désormais « digital influencer » qui voudrait dire que les personnes qui nous « suivent » sur les réseaux sociaux copieraient ce qu’on porte. Je pense avoir une relation très saine avec mes « instafriends », terme que je trouve plus approprié que « followers ». Des gens comme moi qui existent par ce qu’ils font, et non pas par ce qu’ils portent. Quand à la mode, je revendique un style, certains aiment, d’autres pas. L’essentiel est de composer sa silhouette comme cela nous chante. Il faut beaucoup de confiance en soi, pour être différent, ne pas chercher à ressembler à tout le monde. Ça commence d’ailleurs dès l’enfance, on veut appartenir à un groupe, et aujourd’hui avec les réseaux sociaux, ce phénomène est amplifié. On a peur d’être moqué , ou ne pas être « liké » un maximum de fois. Les réseaux sociaux devraient être un média ou chacun puisse exprimer sa personnalité sans entraves et surtout sans jugement.

Je trouve la campagne #SaySomethingNice de Amazon Fashion EU très intéressante et en accord avec cette envie qu’on a tous d’être en phase avec notre esprit, notre corps, notre apparence. Cette même revendication qu’on demande aux autres, il faudrait qu’on se l’impose à soi. Mes amies et moi avons des styles très différents.

J’aime tout ce qui brille, ce qui fait sourire mon amie Bénédicte Burguet qui elle,  est très minimaliste. Shourouk est Maximaliste, quand à Candice, elle adore les cuissardes !!!! Je ne voudrais jamais m’habiller comme elle, je n’aime pas tout simplement, et pourtant je respecte leur choix, leur style. Quand Bénédicte me demande ce que je pense de ces dernières baskets, je lui réponds qu’elles sont jolies et en accord avec ce qu’elle aime. Ça ne fait pas de moi une hypocrite, juste quelqu’un qui respecte l’envie de l’autre.

 

 

D'autres Pimp ta vie