Catégorie Pimp ta vie livre-plage_0

Sous le soleil littérairement

By Claude

Comme on retrouve chaque été un endroit auquel on est fidèle, un rythme de vie doux, le bonheur de ne rien faire, nombreux sont ceux qui se souviennent soudain que le meilleur moyen de se détendre sans se tourner les pouces, c’est moins de jouer à Candycrush ou de scroller instagram que de lire.

Mais chaque année, la même question se pose, quel livre je prends ? Et les trois quarts des gens se retrouvent à courir au Relay de leur aéroport pour acheter, en désespoir de cause, le dernier polar (pourri) de l’été ou Voyage au bout de la nuit de Céline, dans l’espoir de pouvoir enfin le commencer (la cinquième fois sera la bonne). Pour vous éviter la dernière bio de Line Renaud ou le énième classique que vous ne lirez pas, voici une sélection ciblée. Et réaliste.

 

Pour les classiques. Il y a ceux qui préfèrent profiter des vacances pour se détendre et choisir, donc, des livres légers, quitte à croiser le fer avec Marc Levy. Il y a ceux qui en profitent pour découvrir de nouveaux auteurs. Et d’autres qui aiment consolider leur culture G en se replongeant dans les « classiques », comprenez les chef d’œuvre de la littérature figurant dans toutes les listes des 100 livres à lire. Mais, été oblige, on va peut-être éviter de lire Primo Levi au bord de sa piscine, ou L’Étranger sous le soleil. En revanche, plonger dans l’Italie rocambolesque de La Chartreuse de Parme au côté de Fabrice del Dongo, et vivre son amour interdit pour Clélia Conti, la fille du gouverneur de la citadelle de Parme dans laquelle l’amant maudit est enfermé, promet des heures haletantes de lecture et la découverte de Monsieur Stendhal himself. Pour les plus modernes, et les plus romantiques, on se laisse flotter sur L’Écume des jours de Boris Vian, magnifique roman d’amour où l’imaginaire se mêle au réel pour raconter, par les sentiments et la poésie, l’histoire d’amour de Colin et Chloé, et celle, parallèle, de Chick et Alise. « Le plus poignant roman d’amour contemporain » disait Raymond Queneau. Croyez-le.

 

Pour les retardataires. Pour ceux pour qui les vacances sont synonymes de rattrapage culturel, ceux qui vivent depuis septembre entourés par les livres à bandes rouges frappées des noms des grands prix littéraires, bref ceux qui courent après le temps, voici les deux livres à ne pas rater. Le premier a fait vibrer les lecteurs l’été dernier et continue de les tenir en haleine puisque le troisième tome est attendu pour janvier 2017, Vernon Subutex de Virginie Despentes. Incroyable radiographie de notre société et de ses dérives racontée à travers l’histoire de Vernon, ancien disquaire devenu SDF pour cause de Itunes et Deezer, qui, parce qu’il est en possession d’un enregistrement précieux, se retrouve traqué à travers son parcours nomade dans Paris. Trempant sa plume dans l’acide de la vérité, Virginie Despentes nous emporte dans cette fresque moderne grinçante et dresse mille portraits somptueux pour dessiner le visage de la France. Plus léger, En attendant Bojangles est le roman qui a fait parler de lui récemment, le best de cette année, et le phénomène dont tout le monde parle encore. L’histoire, racontée par un enfant, d’une merveilleuse histoire d’amour entre ses deux parents, deux fantaisistes qui vivent au rythme de leurs désirs et de leurs rêves. Mais qui, hélas, vont se faire rattraper par le réel, qu’ils essaieront d’enfouir sous les mirages de la fiction.

L-Ecume-des-jours-de-Boris-Vian
Mise en page 1
81kDkga268L
vernon subutex

Pour les impatients. Pour les plus affamés enfin, qui attendent les publications d’août en se rongeant les ongles et savent déjà quels grands auteurs feront briller la rentrée littéraire prochaine, on relit les chefs d’œuvres des stars de Septembre 2016 pour patienter. En attendant le magnifique California Girls de Simon Liberati, où l’histoire du meurtre de Sharon Tate par les fous de la Manson Family, on relit donc Eva, son précédent roman qui a fait trembler le monde de la critique à la rentrée dernière, où l’hommage sublime d’un auteur à sa muse, Eva Ionesco, dont il dresse un portrait merveilleux. En attendant L’Insouciance de Karine Tuil, on relit son incroyable Invention de nos vies qui avait frôlé le Goncourt en 2013 en nous entrainant dans les dédales du mensonge où Sam Tahar, brillant avocat ayant construit sa carrière à New York en volant l’identité de son ancien ami, Samuel, se perd. Ajoutez une femme entre eux, Nina, restée vingt ans plus tôt aux côtés de Samuel qui pourrit depuis dans sa banlieue française, et vous aurez une idée de la valse à trois temps dans laquelle nous emporte avec grâce et talent Karine Tuil. Enfin, avant de se plonger dans le Babylone très attendu de Yasmina Reza, on relit Heureux les heureux dans lequel la dramaturge dresse un portrait sanglant du couple à travers une série de récits courts écrits à la première personne, une ronde de personnages uniques et tranchants.

collage heureux heurexu

D'autres Pimp ta vie