Catégorie Histoires de style classique4web

L’escarpin à boucle Roger Vivier

classique4web

Vous rêvez d’un dressing de star hollywoodienne avec des étagères remplies de stilettos aux talons vertigineux ? Mais connaissez-vous le nom de Roger Vivier ?

Bien avant Sergio Rossi, Brian Atwood ou Manolo Blahnik, ce chausseur français, né en 1903, dont on dira qu’il est le « Fragonard de la chaussure » fut un des pionniers de la chaussure de luxe pour femme, adulé par les célébrités et jet-setteuses, de Marlène Dietrich à Jackie Kennedy.

Vivier, qui a dessiné la première collection de chaussures de Christian Dior, fut notamment à l’origine des semelles compensées puis quelques années plus tard d’un indispensable de la garde-robe féminine, le talon aiguille, qui selon son inventeur « termine la silhouette d’un coup de crayon ».

 Mais son modèle le plus iconique est l’escarpin verni à boucle rectangulaire créé dans les années 1960, pour accompagner la non moins célèbre robe Mondrian d’Yves Saint-Laurent.

Catherine Deneuve, icone du chic français, chausse une paire de cet escarpin dans le cultissime film Belle de Jour de Luis Buñuel (adapté du roman éponyme de Joseph Kessel). Elle y incarne un des rôles marquants de sa carrière, celui de Séverine Serizy, jeune et belle bourgeoise, sexuellement insatisfaite par son médecin de mari, qui décide de s’adonner secrètement à la prostitution certains après-midis de la semaine, ce qui lui vaut le surnom  de « Belle de jour ». Par ce biais, elle fait la connaissance de Marcel grâce à qui elle va découvrir les plaisirs sadomasochistes mais dont la rencontre va fortement perturber la relative harmonie de la vie de Séverine.

 Le film obtient le Lion d’or à la Mostra de Venise de 1957 et l’escarpin devient rapidement un must-have auprès des clientes célèbres et anonymes.

La popularité perdure depuis et Bruno Frisoni qui est en charge de la direction artistique de Roger Vivier depuis bientôt quinze ans, épaulé par l’ambassadrice maison Inès de la Fressange, s’amuse à revisiter sous toutes les formes ce modèle emblématique pour le plus grand bonheur des fashionistas.

S’il y avait encore besoin de vous convaincre qu’une paire de chaussures Roger Vivier est un must have, je citerais Christian Louboutin qui dit de lui un jour : « [Roger Vivier] est devenu mon mentor. Il représentait l’incarnation du Parisien élégant et distingué, courtois ». Si c’est Louboutin qui le dit…

Contributeur photos : Alexia Maggioni 

Directed by Samar Seraqui de Buttafoco 

D'autres histoires de style