Catégorie Rendez-vous avec Anya firestone, paris, life, a girl a city, city guide

Paris

« Knowing that i have Paris waiting for me »  voilà ce qui réveille celle qui vient de Hell’s Kitchen à New-York !    Son parcours est aussi éclectique que ses envies : Personal Shopper  pour les professeurs de son lycée à 16 ans, elle a étudié l’histoire de l’Art à l’université George Washington. Simultanément, elle travaille comme maquilleuse et actrice dans des pièces de théâtre et des comédies musicales. Elle a aussi trouvé le temps d’organiser des soirées costumées pour lesquels elle préparait des desserts en adéquation avec le thème « Par exemple, j’ai fait une fête ayant pour thème « les méchants  du cinéma où j’étais Cruella de Ville, j’avais donc préparé un dessert au look de dalmatien ». Lorsqu’elle est acceptée dans une résidence d’artistes à Paris, elle fait des sculptures en forme de macarons qu’elle expose au Jardin du Luxembourg  en portant un costume du XVIIIème des liaisons dangereuses. C’est au stand d’une galerie de design new-yorkaise au Pavillon des Arts et du Design à Paris qu’on s’est rencontré la première fois… avant qu’elle s’envole pour le Art Basel en Suisse. Cet été, c’est dans les allées du Louvre que  vous pourriez la croiser puisqu’elle est guide privée. Elle vient  aussi d’être acceptée pour un Masters en Culture Française au campus français de Columbia. Le sujet de sa thèse sera « les macarons » ! « A Fire in Paris »  est  le cocktail fait en son nom au Gibson bar de Washington , j’ai oublié de vous le  dire, Anya  a aussi été physio et doit manquer à son équipe depuis qu’elle a posé ses valises chez nous… Enfin, notre artiste sera l’invité d’honneur « d’un artiste à la table » organisé par My Little Paris le 21 juillet !

Qu’est qui continue de t’émerveiller à Paris ? Paris itself : peu importe les saisons, l’essence de Paris reste sa sophistication et sa beauté.  Ce n’est pas une ville faite pour changer mais pour s’adapter. Elle est toujours belle et irrésistible. Je suis parfois surprise par ma propre certitude : Paris restera telle qu’elle est dans l’attente de mon retour !

La meilleure adresse prendre un café entre copines? Rose Bakery en haut du Marais pour ses latte au soja et ses butter cookies. Et Of Course, Ladurée, le salon de thé  historique rue Royale, idéal pour les tea party.

Et ton quartier préféré ? J’adore le haut du Marais ; on y trouve tellement de trésors cachés et de restaurants. Où que je sois dans ce quartier, je tombe toujours sur une nouvelle merveille, à l’abri des regards, dont l’ambiance naturelle et chaleureuse me rappelle New-York.

L’endroit le plus chic? Le CY Twombly Room dans l’aile Sully du Louvre

Une nuit parfaite à Paris? La nuit parfaite à Paris serait un mélange entre l’élégante sophistication de ses avenues et les trésors cachés de ses petites rues. Je commencerais par me préparer avec attention : maquillage,  cheveux bouclés, faux-cils. Le tout en écoutant du Chester French ou du Sébastien Tellier. Puis, mes amis me rejoindraient chez moi pour un apéro au Champagne Rosé. Ensuite nous irions à l’Opéra Garnier voir un ballet. A l’entracte, nous nous délecterions d’une coupe de Champagne tout en rencontrant de mystérieux inconnus dans une pièce emplie de chandeliers. Puis dîner chez Al Taglio (toujours avec nos tenues de soirées) pour une pizza aux truffes. Pour terminer la soirée au bout de la rue dans un bar caché dans un taco shop (Candalaria) pour y gouter leur superbe carte de cocktails préparés à la perfection (gin + blanc d’œuf + champagne + bitters sont mes ingrédients favoris). C’est alors qu’un beau français me ramènerait chez moi….sur sa vespa, naturally !

Où est ce qu’on écoute de la bonne musique à Paris? Avec mon casque dans le métro ou lors d’une ballade sur les bords de Seine avec le soleil rasant. La ville est toujours plus agréable quand elle est mise en scène avec de la musique.

La pâtisserie des rêves  à  Paris? Dans mon estomac.(rires)

Qu’est ce qu’on se doit de manger à Paris? Et l’adresse ? Le pain ! Une baguette tradition de la boulangerie Gergoire rue Monge. Et pour des pains plus atypiques (faits avec des trucs comme de l’abricot ou du fromage de chèvre) allez chez Le Grenier à Pain. Miam Miam !

Tu aimes bruncher ? Une bonne adresse parisienne ? Je raffole des brunchs mais le seul vrai brunch se fait à Manhattan. Je ne demande pas à mes amis s’ils veulent bruncher, je leur demande s’ils veulent s’asseoir sur le rebords de grandes fontaines dorées en portant de grands chapeaux.

Tu te déplaces comment dans la ville? High heels…

 

Une bonne librairie? Mon sac car au fonds il y a plus d’un bouquin.  On y trouve quoi en ce moment ? A rebours, Memoirs of Hadrian et An Immoveable Feast.

Beauty tricks d’une new yorkaise à Paris ? Les meilleurs beauty tricks peuvent être faits chez soi. Anya’s Tea Facial : d’abord un gommage du visage avec Caudalie’s gentle buffing scrub, puis faites bouillir de l’eau pour faire un bain de vapeur pour votre visage. Pendant ce temps, faites vous une théière de Earl Gray de chez Mariage Frères ou La Durée. Sucrez. Laissez le thé reposer pendant que vous rincez votre visage avec La Roche Posay Toleriane Cleanser. Continuez avec Nuxe Toning Lotion aux trois roses. Enfin sirotez lentement votre thé en réfléchissant à la couleur de rouge à lèvres qui ira le mieux à votre visage immaculé.

Ou bien, si vous préferrez que qu’un d’autre prépare le thé et prenne soin de vous, allez au Georges V pour le soin décadent « Stroll through Versailles » : gommage du visage et du corps et massage aux écorces d’oranges et au lait chaud.

 

Le dîner idéal  à Paris? Gertrude Stein, Mark Rothko, Oscar Wilde, Steve Martin, Eloise, Napoléon, Josephine Baker, Casanova, ma mère, Joris-Karl Huysmann, Baudelaire.

Mais si j’y réfléchis bien….Gertrude Stein passerait toute la soirée à discuter avec Mark Rothko qui échangerait

ses réflexions sur l’esthétisme avec Joris-Karl Huysmann lequel serait en admiration devant Oscar Wilde qui échangerait des blagues spirituelles avec Steve Martin lesquels feraient rire ma mère pendant que Napoléon flirterait avec elle et que Eloise essayerait de lui voler son bicorne pour l’essayer alors que Casanova et Josephine Baker auraient disparus esemble. Baudelaire ne viendrait probablement pas trop occuper à errer dans les rues de Paris pour se souvenir qu’il a un dîner ce soir.

Et On apporte quoi avec nous de Paris ? Le papier peint ! Je ramène comme bagage à main un magnifique papier peint rose & or de Damas d’une petite boutique rue Amelot dans le 7ème ? Dorénavant ma chambre de Hell’s Kitchen ressemble à une boîte à bijoux de Paris

 

 

Et si vous voulez mieux la connaître…

Votre moment le plus parisien ? Your most Parisian moment ? A la fin de ma période « Résidence d’Artistes » je suis allée aux Jardins du Luxembourg avec la photographe Caitlin Sundby. La-bas, je me suis habillée avec ma robe des liaisons dangereuses et j’ai posé avec mes sculpteures de macarons. Tous les gens qui picniquer autour se mirent à participer et à poser avec moi. Comme l’appareil photo que Caitlin utilisait avait un temps de pose très long, je devais rester immobile très longtemps, je me suis ainsi sentie telle une sculpture au milieu de mes propres sculptures de macarons, en plein milieu de Paris. Mes macarons sont le symbole dune sorte de consommation de Paris. Jusqu’à ce jour, si je ressentais Paris d’une manière toujours exquise, j’avais le sentiment d’avoir besoin de Paris mais que Paris n’avait pas besoin de moi. Cependant, lorsque je posa avec ma robe Marquise, à côté de mes macarons géants, dans les plus beaux jardins de cette ville, je me suis sentie comme une sculpture ou un monument, comme faisant partie de Paris pour la première fois, j’ai sentie que Paris avait besoin de moi.

Vous aimeriez travailler avec ?J’adorerais faire un film avec Woody Allen. J’adorerais cuisiner avec la Comtesse aux-pieds-nus (Ina Garten). J’adorerais créer des robes avec Hussein Chalayan et Albert Elbaz.

quel est votre dernier plaisir coupable ? Être célibataire !

Le programme tv que vous regardez en cachette ?Je n’ai pas regardé la télé depuis trois ans !

Personal beauty potion ?Lanvin Eclat d’Arpège.

Icônes de mode ? Myself quand j’avais 8 ans.

Vos chaussures du jour ? Azzadine Alaia black patent leather pump.

Votre truc pour être chic sur les photos ? Photoshop ;-)

le meilleur conseil qu’on vous ait donné ? Ma maman m’a toujours dit de tenter l’impossible « si quelqu’un doit l’avoir, pourquoi pas moi » !

Vos inavouables manies ? Est ce que manger beaucoup de gâteau est une mauvause habitudes ?

Quelle chanson tourne en rond dans votre ipod ? Anything from Getz/Gilberto

Un cadeau que vous offrez souvent ? J’aime bien offrir des peintures.  Je pense aussi que l’emballage est aussi important que le cadeau, alors je fais en sorte de toujours acheter de beaux papiers cadeaux et ruban @le bon marché.

Qu’avez vous perdu récemment? Hmmm, ça ne doit pas être si important que cela, puisque je ne m’en souviens pas…

Un cliché qui se révèle vrai sur vous ? Les new yorkais s’habillent toujours en noir …(comme le fait… les parisiens)

Quel est le compliment que vous détestez qu’on vous fasse ? Qui déteste les compliments?

Et une critique qui ne vous déplait pas ? « Anya, tu es toujours overdressed ! » Ok mais Humanité c’est toi qui est   UNDERdressed.

Le chic pour vous ? Un français avec une écharpe…

D'autres Rendez-vous avec