Catégorie Rendez-vous avec APPARTEMENT ELSA SCHIAPARELLI, PLACE VENDOME, BY CESAR MONTANA, UNE LIBANAISE A PARIS

21, Place Vendôme: Schiaparelli

L’adresse est magique. Quand on fait le tour de la place, on a les yeux qui pétillent. C’est un grand classique parisien, impossible de ne pas s’arrêter devant ou derrière la colonne Vendôme pour photographier sous tous les angles ce parfait cadran. Le plaisir est immédiat, on n’a même pas besoin de fouler la porte d’une des vitrines de luxe qui ont pignon sur PLACE. D’ailleurs Elsa Schiaparelli était la première à faire ce qu’on appelle aujourd’hui des « windows displays ». Elle jouait avec ses statues, en leur mettant des chapeaux, des colliers pour faire des vitrines originales…

Le 21 place Vendôme est une adresse particulière, la façade est discrète, il faut prendre rendez-vous pour s’y rendre (j’aime bien l’idée, ce sont des bonnes manières qui se perdent, et c’est toujours agréable d’être attendue et reçue dans la plus stricte intimité).

Une fois le hall d’entrée passé, sa vaste cage d’escalier avec ascenseur, au troisième étage, on dit Shocking ! Le maître mot d’Elsa Schiaparelli, celui qu’elle donne à sa couleur préférée (le rose), à son parfum et à son autobiographie.

Elsa Schiaparelli avait donné à ses accessoires les formes les plus fantaisistes, imaginez  la chaussure et la côtelette pour le chapeau, tout en élégance,( Lady gaga peut aller se rhabiller), le téléphone pour le sac à main, des gants avec de longs ongles, des boutons en forme de lèvres, de sucres d’orges et d’encriers. Ces bijoux étaient libres, dans les formes, dans les matières. Et dès  qu’on pénètre l’entrée, l’esprit Schiap est présent.

L’appartement a été complètement redécoré, il n’est pas à l’identique, Pour recréer l’univers d’Elsa Schiaparelli, les pièces d’archives se mélangent aux pièces contemporaines. Elle était avant-gardiste, sa signature est d’avoir mêlée l’art contemporain à la mode, ça aurait été dommage de faire de ses murs un musée poussiéreux et nostalgique.

La pièce principale, un des quatre salons qui accueillera les clients, est purement contemporaine et inspiré de la collaboration qu’elle a eu avec Salvator Dali. Le surréaliste  lui dessine un homard coloré sur une robe du soir, la fameuse « robe homard », un vrai amusement  dans ses créations, et dans l’appartement, ce goût du surréalisme devient chic. Vincent Darré signe le meuble doré Homard et une table hippocampe. Dans un tableau, Pierre Le-Tan reprend  tous les éléments clés des différentes collections d’Elsa, le nom de ses parfums (Shocking, So Sweet, Succès Fou), on retrouve l’œil un de ses grands symboles, le chapeau chaussure, le homard, ses thématiques astrologiques pour une de ses collections…

Le salon est très clair, il est baigné par la lumière naturelle de la place Vendôme et le soleil est le symbole de la place. Les objets d’archives qui appartenaient à Elsa Schiaparelli se mélangent aux pièces contemporaines : deux colonnes signés Giacometti, les cendriers torsadés de Jean Michel Frank avec qui elle a beaucoup collaboré. La sphinge d’Elsa est aussi là pour rappeler qu’elle était la première à faire ce qu’on appelle aujourd’hui des « windows displays ».

Demain, ce sera la visite d’une autre pièce de la maison Schiaparelli, elle est particulière avec beaucoup d’objet qui prêtent à sourire. elle  est complètement surréaliste ! 

photos by christophe Roué pour Elsa Schiaparelli
photos by Cesar Montana pour Une Libanaise à Paris.com

 

APPARTEMENT ELSA SCHIAPARELLI, PLACE VENDOME,UNE LIBANAISE A PARIS
APPARTEMENT ELSA SCHIAPARELLI, PLACE VENDOME, BY CESAR MONTANA, UNE LIBANAISE A PARIS
lampe_avec_des_illustrations_pierre_le_tan_655793733_north_883x
APPARTEMENT ELSA SCHIAPARELLI, PLACE VENDOME, BY CESAR MONTANA, UNE LIBANAISE A PARIS
APPARTEMENT ELSA SCHIAPARELLI, PLACE VENDOME, BY CESAR MONTANA, UNE LIBANAISE A PARIS
APPARTEMENT ELSA SCHIAPARELLI, PLACE VENDOME, BY CESAR MONTANA, UNE LIBANAISE A PARIS

D'autres Rendez-vous avec