Catégorie Histoires de style repetto_model_15_338462203_north_545x

La garde robe Repetto

On garde l’univers de la danse  sans avoir l’impression d’être déguisé ? De la même façon que Repetto a envoyé la ballerine dans la rue, j’ai essayé d’envoyer le tutu dans la rue, mais sans que ce soit trop littérale, sans que ce soit trop sex and the city ou trop déguisement, et c’est justement cette cette frontière, cettebarrière là qui à été importante a trouver

Quels sont les matériaux que vous avez utilisez justement pour ne pas faire tutu ? On a du tulle, mais on l’a travaillé sur un jeu de transparence, on reste dans les  valeurs de la marque, mais elles sont travaillés de sorte a pouvoir les mettre tous les jours.

Comment la collaboration s’est faite ? Qui a fais le premier pas ? C’est eux, il m’ont appelé grâce à Anne Valérie Hash avec qui j’ai travaillé, qui connait très bien la maison Repetto et c’était tout de suite pour lancer le prêt-à-porter.

Comment vous l’avez imaginé cette première collection de prêt-à-porter ? Comme une garde robe de danseuse, je voulais de la discipline, de la rigeur et de la danse. Donc un haut très épuré, et le mouvement en bas. La transparence rappelle vraiment le tutu. Le mouvement et la rigueur donne vraiment une féminité très proche de la féminité de la danseuse.

Au delà de l’inspiration de départ, comment avez vous travaillé les matières ? j’ai travaillé avec des matières qui sont assez naturels, du coton, du viscose mercerisé, des matières qui sont plus techniques sur des gros fils, on a aussi une viscose nylon qui donne un coté vraiment technique et plus sportif au vêtement, mais travaillée d’une manière très féminine. Je voulais rassembler tous ces éléments qui raconte la danse.

Pourquoi la couleur corail dans le choix des couleurs ? Alors c’est vrai que l’univers de la danse c’est plus le noir, le blanc, le gris, chose qui est très cher à Reppeto, mais en même temps on avait envie de mettre l’éclat d’un soir de fête, de gala, et c’est pour ça qu’on a travaillé ce qu’on appelle Étoile, ce gris qui est un peu métallique, c’est pour ça qu’on a travaillé ce qu’on à  appelé le Gala, une sorte de rouge orangé avec une pointe de rose, parce que c’est aussi un soir de fête, la danse c’est aussi les soirs de gala.

Est ce qu’il y a une pièce que vous aimez particulièrement ? J’aime particulièrement celle-ci, je trouve qu’elle rassemble vraiment beaucoup d’élément de la danse, avec un noué qui rappelle vraiment les superpositions des danseurs, et une maille très fine en transparence pour le haut très épuré, très graphique, le juste au corps de la danseuse, et le bas qui est très léger, très en mouvement, même le tissu il est incroyable.

Vous vous êtes plongées dans l’univers de la danse pour créer cette collection ?  Je me suis plongée dans la danse, dans les ballets, dans des images de danse, dans des icônes de danse comme Martha Graham que j’aime beaucoup.

Copyright Photos Repetto
repetto_model_03_934407976_north_545x
repetto_model_04_375174500_north_545x
repetto_model_05_26988949_north_545x
repetto_model_06_532529027_north_545x
repetto_model_07_252266_north_545x
repetto_model_15_338462203_north_545x

D'autres histoires de style