Catégorie Pimp ta vie NW7A9030

Qu’a-t-on le droit de faire à 382 mois?

NW7A9044

A 382 mois,

Personne ne nous met une tétine à la bouche pour qu’on se taise. On est propre, on n’est pas puni parce qu’on n’a pas fini son assiette de haricots verts et on n’est pas obligé de supporter la présence d’une nounou le soir quand on veut regarder la télé très tard.

A  382 mois, nos devoirs ont changé : on doit payer ses factures, sourire même si on n’en n’a pas envie, acheter une robe qu’on ne remettra plus pour aller au mariage de son cousin, on évite de se plaindre, Prévert a bien dit « Et si on essayait d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple ? »…

Une chose cependant n’a pas changé, l’envie de faire des bêtises*. Alors donnons nous le droit de s’arranger avec la réalité.

Comme à 1 mois, on a le droit de montrer sa culotte 

Vous les avez vu tous ces bébés qui affichent fièrement leur petite culotte ? Beyonce l’a bien compris, pas besoin de poser nue comme Marion Cotillard, Kim Kardashian ou Laetitia Casta à la une d’un magazine pour se sentir libre ou mettre du beurre fermier dans ses épinards bio. La petite culotte qu’elle met depuis toujours* suffit à faire fructifier son business. À chaque fois qu’elle monte sur scène, où quand elle décide de balancer un nouveau clip sur internet, elle le fait en petite culotte ! Et ce n’est pas parce qu’on nous a dit toute notre vie de cacher notre petite culotte sous une robe, qu’on n’a pas envie de la montrer fièrement sur un sweatshirt Petit Bateau + Cédric Charlier ! Il est temps de penser par nous-mêmes.

Comme à 9 mois, on a le droit de casser des assiettes

C’est bien connu c’est en faisant ses premiers pas qu’on commence à faire des dégâts dans le bel intérieur de maman, et c’est en se confrontant à la réalité du monde des grands qu’on a envie de tout casser. Un jour, j’étais très énervée, aucun son ne sortait de ma bouche, j’avais l’air très calme, et sans savoir comment, je me suis dirigée vers la cuisine, j’ai pris un tas d’assiettes, et BOUM je les ai jetées par terre, toujours sans émettre aucun son. Comme dirait mon amie Bénédicte « heureusement que ce n’était pas un service du 19 ème siècle chérie ! ». Ikéa m’a calmé, même si l’homme qui m’a suivi dans la cuisine m’a traitée de folle.

NW7A9088

Comme à 12 mois, on a le droit d’avoir peur du noir 

Qui a décidé que passer les premiers mois d’existence, on n’avait plus le droit d’avoir peur du noir ? Franchement, c’est déjà assez difficile de faire semblant toute la journée d’être une gladiatrice, genre Olivia Pope, une fois rentrée, seule le soir dans la chambre on devrait aussi se battre contre le noir? On a non seulement le droit d’avoir peur du noir, mais plus important on a le devoir de le faire savoir.

Comme à 120 mois, on a le droit de lancer des piques 

Ces petites phrases assassines qui partent de quelque chose de bien présent que nous balancent les enfants avec un sourire angélique. Je me rappellerai toute ma vie de ce petit garçon (que je ne connaissais pas) qui m’a dit dans le métro, en prenant bien soin d’attendre le moment le plus calme, que je ressemblais à un âne avec mes cheveux … Très méchant le petit, mais il avait raison, j’avais pris la pluie et mes cheveux étaient horribles. Depuis J’ai appris que les cheveux ça s’hydrate comme la peau. Je n’ai jamais eu la peau de crocodile et maintenant je n’ai plus les cheveux d’un âne Petit !

PS : « La vérité sort toujours de la bouche des enfants ».

Comme à 144 mois, on a le droit de faire des caprices de shopping 

La pré-adolescence, cette période bénie où les parents ne fixent pas encore des limites genre « Tu n’es plus un enfant maintenant, il faut faire un choix, je ne peux pas t’acheter le pull Benetton en rouge, en bleu et en rose ! ». Maintenant on a la carte de crédit, on n’hésite pas à craquer pour le bracelet Mandela en maillons de laitons. Quelle couleur choisir : argent, bronze ou rosé ? Pas de problème, on clique et on valide les trois confortablement installée sur son canapé. Vous conviendrez qu’on a des décisions beaucoup plus importante à prendre… Ne nous prenons pas la tête pour une question accessoire!

NW7A9063
NW7A9049

Comme à 204 mois, on a le droit de se colorier le visage

On n’est pas sérieux quand on a 204 mois* aurait pu écrire Rimbaud, s’il avait un publicitaire dans sa bande. On est toujours Belle et rebelle, on veut ressembler à la femme qu’on n’est pas. On se maquille comme cela n’est pas permis, du bleu sur les paupières ? Du lie de vin sur les lèvres ? Du doré dans le coin de l’œil ? Chanel l’a fait, les youtubeuses Beauté prépubères aussi. Pourquoi pas nous ? Pourquoi être dans la fadeur et  la demi-mesure?

NW7A9038

Ps: « L’utilisation du wording des « mois » est propre à Petit bateau et je me suis permise ici un clin d’oeil ».

La nounou a été méchante* : Qui n’a jamais menti ?

Faire des bêtises* : « Faites des bétises mais faites les avec enthousiasme » colette.

La petite culotte qu’elle met depuis toujours* : J’imagine qu’elle en a en plusieurs exemplaires.

Sweatshirt : Petit Bateau + Cédric Charlier
Bracelets : By sis
Collant : Falke
Culotte : Wolford 
Contributeur photos Sophie Kosremelli

D'autres Pimp ta vie