Catégorie Les carnets de François Lookbook-sezane-morgane-sezalory-31

Sézane Ouvre-toi

En arrivant ce matin au bureau, je retrouve ma collègue et amie Olivia, frétillante, en train d’ouvrir une boite à chaussures. Interloqué par son enthousiasme, je lui demande ce qui provoque chez elle une telle excitation. Elle me répond «J’ai reçu mes Hunters Sézane. Tu connais pas Sézane ? ».

Lookbook-sezane-morgane-sezalory-31

De fait, j’étais largué. Je cherche alors sur Internet quelques éléments sur la dite Sézane et découvre que la marque fait effectivement déjà le Buzz, et que sa créatrice et fondatrice Morgane Sézalory s’offre le luxe d’un article pleine page dans Madame Figaro. C’est vrai qu’à leur place (des filles) j’aurais moi aussi fait preuve d’un réel engouement pour les vêtements de cette marque : frais, légers, élégants mais pas chichi, casual mais avec une vraie touche sexy ; très « parisienne » au final. Il faut dire que l’univers du site Internet fait envie : tout est bien pensé, des pauses du mannequin jusqu’au choix des graphismes, c’est un esprit Sézane que les filles veulent s’offrir.

Morgane-Sezalory-e-creatrice-du-shop-Sezane
sezane4-copie

Intéressant, cette mode féminine qui sans cesse a des « coups’de cœur » pour des It-Marques à peine sorties de terre (copyright #Christelle by Mademoiselle Agnès). Et moi qui trouvais qu’il y avait déjà une offre vestimentaire très riche…

Je me suis donc, par contraposée, intéressé au phénomène des It-Marques côté hommes. La tendance est non seulement similaire, elle est même pire. Sans doute chez les hommes, y avait-il (pour de vrai) un créneau à prendre : entre le trop cheap Zara (convenable pour les filles, mais interdit pour les hommes) et le trop chic Hackett, le Gap était trop grand. C’est alors que sont apparues une ribambelle de marques cool, branchées, chères mais pas trop, terriblement urbaines, mais honorablement accessibles. Ces marques ont poussé le vice de la branchitude en s’affublant de noms décalés : du très #Cool « Cuisse de Grenouille » et ses sweat-shirts portés par Yann Barthès, au mystérieux «Melinda Gloss », au nom féminisant, en passant bien sûr par le désormais célèbre AMI, qui nous veut certainement du bien…. messieurs, ne cherchez plus, les portes de l’élégance vestimentaire vous sont aussi ouvertes…

sézane2

SEZANE Ouvre-toi !

A suivre

#CarnetsdeFrançois

François

D'autres carnets de François