Catégorie Rendez-vous avec panoplyingrid10web

Ingrid Brochard

J’ai adoré Ingrid avant de la connaître. Elle est la tête pensante du MuMo, le Musée Mobile, qui, en une année, a parcouru 7 pays, en 270 étapes et fait découvrir l’art contemporain à 68 000 enfants qui par la force de la vie n’ont pas accès à l’art.

Ingrid est aussi une business woman singulière. Elle a l’art de lever des fonds à bon escient. Elle est hyper connectée sans faire du name dropping dans chaque phrase, discuter avec elle, est donc un plaisir. Elle voue à la fois une passion pour Louise Bourgeois mais aussi pour le shopping.

C’est mon amie Candice Pfrunder qui, la première, m’a parlé de son nouveau projet Panoply.

Le concept ? Louer des vêtements de collection actuelle, les mêmes silhouettes qui défilent, et surtout des pièces de saison. On ne parle pas uniquement de robes de soirée qu’on loue pour une occasion spéciale. Sinon Ingrid n’aurait rien proposé de nouveau.

Non, des vêtements de tous les jours qu’on a envie de porter, sans forcément envie de les posséder.

C’est un peu l’histoire de ma vie et de mon rapport à la mode. Il y a beaucoup de choses que j’ai envie de porter, et pas spécialement envie de posséder. Je le sais qu’en matière de shopping je suis un peu en décalage avec mes amies. Je suis toujours celle qui dit, mais non c’est trop cher, ne l’achète pas, tu vas vite t’en lasser… En revanche, les plus belles maisons et marques m’habillent gracieusement, résultat j’achète peu de choses et je mets toujours la même chose. Pour ce dernier point, je crois qu’on est toutes pareil. D’où l’intervention de Panoply. On ne cherche plus à posséder un vêtement, on privilégie l’expérience. Ingrid me demande si j’apprécie le moment où je porte un vêtement pour la première fois ? Oui ! il y a certaines pièces comme ce joli manteau à carreaux que je vais adorer porter une première fois, par la suite, je vais tout simplement me lasser et avoir envie d’autres choses, voire remettre mon manteau noir d’hiver très classique en cachemire, un investissement que je ne peux regretter, je le sors saison après saison.

Avec Panoply on renoue avec la mode sans voir sa garde robe débordée et son compte bancaire se vider. A quoi bon amasser  des vêtements avec la fast fashion et pour toujours se dire «  je n’ai rien à me mettre ». Et si le nouveau chic est de louer ses vêtements me dit Ingrid ? Je vous pose aussi la question. C’est vrai, de plus en plus de gens louent leur voiture, beaucoup de copines se déplacent à vélo dans Paris, merci Vélib !

Personnellement, j’ai de moins en moins envie de dépenser de l’argent pour les vêtements, j’ai plus envie de voyager, de vivre des expériences, de partager des moments, de me sentir plus libre des choses matérielles tout simplement. Bon j’ai craqué sur de jolies escarpins Miu Miu, d’un chic incroyable avec des perles dessus. Je ne vais pas me priver de me les acheter, je ne veux pas aller dans les extrêmes de la dématérialisation non plus. Juste bien doser, et réfléchir longuement avant d’acheter. On peut aimer beaucoup de choses, sans forcément les posséder. J’ai été complètement honnête avec Ingrid, personnellement vu le rapport direct que j’ai avec les marques, je ne pense pas m’abonner à l’année chez Panoply. En revanche, pour mes vacances, je trouve l’idée de payer 120 euros et d’embarquer avec moi 4 pièces de créateurs, juste géniale ! En plus je ne m’occuperai pas du pressing, je vivrai l’expérience de la Fashion Lib tout simplement !

www.Panoplycity.com

 

 

panoplyingrid11hd

Ingrid Brochard : Robe Sonia Rykiel

Samar Seraqui de Buttafoco : Robe RedValentino, chaussures Sergio Rossi

panoplyingrid12web

Clutch Olympia Letan

panoplyingrid2web

Sweat-shirt Michaela Buerger

panoplyingrid6web

Manteau Courrèges

panoplyingrid3hd

Jupe MSGM

panoplyingrid7hd

Robe Jay Ahr

panoplyingrid5web

Bomber Markus Lupfer

panoplyingrid4web

Robe Sonia Rykiel

Contributeur photos : Alexia Maggioni 

D'autres Rendez-vous avec